Nos laboratoires d’analyses : la formation sur-mesure de nos chimistes

Nos laboratoires d’analyses : la formation sur-mesure de nos chimistes

La gestion des déchets dangereux est une activité qui présente des risques et implique donc le respect des règlementations de sécurité, renforcé par une expertise de terrain acquise au fil des années d’expérience. Le tri sélectif, l’identification, le stockage, les possibilités de valorisation des déchets ainsi que les règlementations de transport exigent des process de travail rigoureux. Les laboratoires d’analyses implantés sur les sites CHIMIREC, en France comme à l’étranger, jouent un rôle essentiel dans la chaîne de gestion des déchets.


Le métier de technicien de laboratoire dans le Groupe CHIMIREC

Au-delà des diplômes requis pour remplir cette fonction, les activités spécifiques de gestion des déchets dangereux réclament des compétences complémentaires. En l’absence de programmes de formation professionnelle dans ce domaine, le Groupe CHIMIREC a développé, en interne, la transmission des savoir faire et le partage d’expériences entre les techniciens de laboratoire des différentes filiales.
" Nous intervenons à différentes étapes de la gestion des déchets. En premier lieu, il s’agit de l’analyse en laboratoire de l’échantillon prélevé, pour l’établissement d’un certificat d’acceptation préalable. Nous devons identifier la nature des déchets pour éviter tout mélange qui présenterait un risque potentiel, et aussi, pour déterminer quelle sera la filière de traitement et de valorisation adaptée au déchet collecté. Dans un deuxième temps, il nous faut, à réception du déchet, valider son orientation par divers contrôles et analyses. Il nous est également indispensable de bien connaître les règlementations du transport des déchets dangereux. Enfin, il nous incombe d’assurer la maintenance des appareils dont sont équipés nos laboratoires d’analyses. " explique Anthony Caillibot, technicien de laboratoire depuis 17 ans dans le Groupe CHIMIREC.
" Sur le site de CHIMIREC Javené, spécialisé dans la collecte et la valorisation des déchets dangereux et doté d’une ligne de production de CSE, le laboratoire compte une équipe de six chimistes, Certains travaillent plus en laboratoire, d’autres interviennent plus sur le terrain. Pour ma part, je suis notamment spécialisé sur l’identification et le tri des déchets dangereux spécifiques (DDS), issus des laboratoires.  Leur tri est particulièrement complexe et fait appel à une méthodologie de travail très précise " ajoute-t-il.


CHIMIREC Javené en mission de formation au Maroc

Depuis son implantation à Kénitra en 2018, notre filiale marocaine a connu un fort développement sur le marché de la gestion des déchets. Aujourd’hui, parallèlement au traitement et à la valorisation des déchets industriels, dangereux et non dangereux, elle a mis en place une unité de production de CSE (combustible de substitution énergétique).
Pour faire face à la montée en puissance et la diversification des activités de CHIMIREC Maroc, Anthony Caillibot a effectué deux missions d’accompagnement et de formation spécialisée de Achraf Elghaffouli, le responsable de laboratoire du site de Kénitra.
La première portait sur les process à mettre en place dans le cadre de la production de CSE. « Pour avoir mis en œuvre sa filière de CSE en 2013, CHIMIREC Javené a acquis une solide expérience dans ce domaine qu’il est logique que nous partagions avec notre « jeune » filiale marocaine. Au sein du Groupe familial CHIMIREC, l’esprit d’équipe est une valeur forte. Et il s’agit aussi d’appliquer des standards de fonctionnement garantissant la sécurité des hommes et du site ainsi que la qualité du CSE produit.
La seconde mission a été dédiée à la gestion des  déchets dangereux spécifiques (DDS), suite à la collecte opérée sur le site d’une faculté marocaine. La gestion de ces déchets de laboratoires impliquait des compétences pointues en matière de tri, d’identification, de classement, d’étiquetage, de stockage et de transport. Nous sommes donc allés prêter main-forte à Achraf Elghaffouli. Mission accomplie avec succès ! » explique Anthony Caillibot.

 

Published : 2022-06-27

RSS feed